FrancaisEnglish (United Kingdom)
 

Responsable de publication :
Olivier Martin

Responsable éditoriale :
Rozenn Le Guyader

Administrateur de l'infoservice :
Thierry Balliau

Les variétés traditionnelles de maïs pyrénéens font l’objet d’un ouvrage publié en 2018 par J. Beigbeder et M. Carraretto que préface Alain Charcosset.

couverture de l'ouvrage

 

Jean Beigbeder, agronome sélectionneur, et Maryse Cararetto, ethnologue, sont tous deux passionnés par le maïs et l’histoire agricole pyrénéenne. Ils publient le résultat d’une enquête menée auprès d’agriculteurs pyrénéens sur les variétés de maïs anciens collectées et sauvegardées par des sélectionneurs. L’INRA et l’association Pro-Maïs sont associés à cette opération de conservation.

Alain Charcosset (équipe GQMS) a préfacé cet ouvrage, qui complète de façon majeure les efforts de conservation et d’analyses génétiques.

 

Référence

Les maïs anciens des Pyrénées - Savoirs et savoir-faire traditionnels
2018
Jean Beigbeder et Maryse Carraretto
Editions Marrimpouey, 2 place de la Libération, 64000 PAU
ISBN 978-2-85302-171-5

> Visionner une conférence des auteurs (2ème Fête de l’Arbre et des fruits d’antan au Conservatoire végétal d'Aquitaine, dimanche 26 novembre 2017 à Montesquieu).

> Des échantillons de semences des variétés mentionnées dans le livre peuvent être commandés à l’INRA (contact : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. ).

 

Préface de l'ouvrage par Alain Charcosset

"Les variétés traditionnelles de maïs des Pyrénées constituent un patrimoine génétique unique au monde, issu de la rencontre en Europe de différentes introductions de maïs américains, suivie d’une sélection pour des conditions climatiques spécifiques. Cultivé avec succès pendant plus de deux siècles, il a failli être perdu à plusieurs reprises depuis les années 1950-1960.

L’introduction de variétés hybrides plus productives a conduit à l’abandon rapide de leur culture lors de cette décennie charnière pour l’agriculture française.  Il a fallu la sagacité de nos prédécesseurs pour prospecter les variétés qui allaient disparaitre et les mettre à l’abri dans leurs laboratoires, notamment à Montpellier. Les semences de maïs ont toutefois une durée de vie limitée à une dizaine d’année et cet effort aurait été vain sans la mise en place d’un système de multiplication et conservation à long terme. Celui-ci a été établi à partir de de 1982 à l’initiative d’André Gallais et Jean-Pierre Monod dans le cadre d’une collaboration entre Institut National de la Recherche Agronomique (INRA) et Promaïs (association de sélectionneurs privés de maïs) toujours en activité. Cet effort permet de mettre ces variétés traditionnelles à disposition des sélectionneurs pour leur travaux, mais aussi à des d’écomusées, particuliers et associations curieux de les redécouvrir. Elles constituent aussi un matériau de choix pour les études de génétiques.

Cette conservation génétique assurée, restait un troisième péril majeur, celui de la perte du  savoir-faire traditionnel associé à la culture et l’utilisation de ces variétés, avec la disparition de leurs derniers témoins directs. Fruit de la rencontre et du travail de deux passionnés, spécialistes de la génétique et de la sélection du maïs d’une part et d’ethonobotanique d’autre part, cet ouvrage vient apporter ces éléments indispensables à une conservation  globale des variétés traditionnelles. Merci infiniment à Maryse Carraretto et  Jean Beigbeder, et aux nombreux « informateurs » qui ont partagé leurs souvenirs, suivant ainsi une tradition ancestrale d’échanges bien décrite dans l’ouvrage. Ce travail minutieux, rendu passionnant par une mise en forme originale des témoignages, contribue à la préservation d’un patrimoine culturel original. Il rend encore plus vivantes les collections génétiques et ouvre de nouvelles perspectives pour leur utilisation."