FrancaisEnglish (United Kingdom)
 

Membres actuels de l'équipe DyGAP

Janvier 2019

 


Karine ALIX-JENCZEWSKI, Maître de Conférences à AgroParisTech depuis 2005, s’intéresse aux phénomènes d’hybridation interspécifique et de polyploïdie qui ont jalonné l’histoire évolutive des plantes supérieures. Son modèle d’étude est le génome des Brassica, avec un intérêt particulier pour le génome allotétraploïde du colza (B. napus).

fleur de colza

Philippe BRABANT, Professeur AgroParisTech, spécialités "Génétique des populations" et "Génétique quantitative et amélioration des plantes" ; responsable de l'Installation Expérimentale du Moulon. Philippe Brabant étudie l'impact de la polyploïdie sur l'expression génique chez le Colza.

dispositif experimental
Photos : D. Tropée
portrait d'Amandine Cornille Amandine CORNILLE, chargée de recherche CNRS. My research focuses on the evolutionary processes at play during diversification  (i.e. during the emergence of new species and the divergence of populations or landraces) using population genetics and genomics . I use as models fig (genus Ficus),  apples (genus Malus), apricots (Prunus armeniaca) and peonies (genus Paeonia) trees, annual (genus Capsella) and perennial (Dianthus genus) plants,  fungi (Venturia and Microbotryum) and insects (aphids).
portrait de Hélène Corti Hélène CORTI est technicienne à l'INRA. Elle a récemment fait une conversion de la protéomique vers la biologie moléculaire. Elle se forme donc à un ensemble de techniques allant des suivis au champ, aux extractions d'ADN jusqu'aux études d'expression. Elle a une activité transversale sur l'ensemble des modèles de l'équipe.
H. Corti consacre
également une partie de son temps de travail à l'équipe GE2MorF.
Maïs
portrait d'Arnaud Desbiez-Piat Arnaud DESBIEZ-PIAT est doctorant depuis novembre 2017 (50% BASE, 50% DyGAP). Il effectue sa thèse sous la direction de Christine Dillmann et Maud Tenaillon. Il s'intéresse à l'évolution du réseau de gènes qui régule la transition florale chez le maïs dans une expérience de sélection divergente qui dure depuis une vingtaine d'années. Il travaille donc sur la réponse à la sélection, l'identification et le suivi de polymorphismes dans les pedigrees, la reconstruction et l'étude de ce réseau de gènes.
Portrait de Maud Fagny

Maud FAGNY est post-doctorante INRA. Elle cherche à caractériser l'effet de la présence/absence des éléments transposables sur les réseaux de régulation de l'expression des gènes dans différents tissus, et leur role dans l'adaptation du maïs. En particulier, elle  étudie la façon dont leur présence impacte l'expression des gènes du maïs en réponse à des stress abiotiques prolongés.

portrait de Pierre Gérard Pierre GÉRARD est maître de conférences à AgroParisTech. Il travaille sur l'écologie et la génétique de la spéciation chez les plantes et les insectes (Frêne, drosophile), et en particulier au rôle des conflits génétiques liés à des éléments égoïstes (distorteurs de ségrégation, transposons) dans l'évolution des génomes et la divergence entre espèces et populations.
Portrait de Johann Joets Johann JOETS est Ingénieur de Recherche de l'Inra. Sa recherche concerne les variations structurales dans les génomes, leurs origine et leur impact sur le phénotype des plantes. Il s’intéresse en particulier aux gènes présents/absents chez le maïs, potentiellement porteur de fonctions biologiques utiles à l’adaptation des plantes.  Il dirige par ailleurs le groupe Analyse de séquences biologique de ABI et il est responsable de l’infrastructure de stockage de données distribuée AgroDataRing.
Martine LE GUILLOUX est technicienne. Elle travaille actuellement sur des programmes de recherche ciblés sur l’expression de gènes chez les Papavéracées, les Renonculacées et le maïs. Elle effectue des prélèvements d’organes (feuille, méristèmes etc.) à différents stades de développement. À partir de ce matériel, elle effectue la mise au point de PCR semi-quantitatives et d’hybridations in situ.
M. Le Guilloux consacre également une partie de son temps de travail à l'équipe GE2MorF.
coupe diagramme

Domenica MANICACCI est enseignant-chercheur depuis 1995. Elle enseigne en biologie évolutive, génétique des populations et statistiques à Paris-Sud. Sa recherche porte sur l'évolution moléculaire de gènes soumis à sélection lors de l'adaptation du maïs depuis sa domestication, et de l'adaptation de la morphologie florale chez la Nigelle de Damas en relation avec ses pollinisateurs.

Nigelle de Damas

Portrait de Natalia Martinez Natalia MARTINEZ a commencé sa thèse en octobre 2015 sous la direction de Maud Tenaillon en collaboration avec Luis Eguiarte au Mexique (financement CONACYT). Elle s'intéresse aux rôles des éléments transposables dans les processus d'adaptation passés et présents chez les apparentés sauvages du maïs cultivé, les téosintes. téosinte au Mexique
portrait de Maeva Mollion Maévia MOLLION, est postdoctorante INRA. Sa recherche vise à caractériser les gènes présents/absents chez le maïs pour mieux comprendre leur implication dans les processus biologiques, évaluer leur implication dans l’adaptation des plantes et étudier leurs dynamiques évolutives. Elle utilise des approches de bioinformatique et de biostatistiques pour analyser les séquences complètes de plusieurs génomes de maïs et leurs transcriptomes obtenus dans de nombreuses conditions incluant des scénario de stress.
portrait d'Agnès Rousselet Agnès ROUSSELET est technicienne en biologie moléculaire. Elle développe des marqueurs (PCR, séquençage) visant à caractériser la diversité génétique des systèmes expérimentaux étudiés dans l’équipe et s’appuie sur la RT-PCR pour caractériser le niveau d’expression de gènes dans ces systèmes.
A. Rousselet consacre également une partie de son temps de travail à l'équipe GE2MorF.
colza
Nigellediagramme
Portrait de Julien Rozière

Julien ROZIÈRE est ingénieur d'étude en bioinformatique. Récemment diplomé du Master Bioinformatique et Biostatistiques de l'Université Paris-Saclay. Il travaille sur l'analyse de données mRNA-seq et l'intégration statistique de données phénotypiques pour 7 lignées de maïs : il vise à mieux comprendre l'impact de la variation structurale sur la transcription des gènes, au cours du développement et suite à l'exposition du maïs à une contrainte abiotique.

portrait de Maud Tenaillon
Maud TENAILLON est directrice de recherche au CNRS. Sa recherche consiste à décrire la diversité, à comprendre l’histoire évolutive et à étudier les mécanismes génétiques impliqués dans l’adaptation du maïs et de ses apparentés sauvages, les téosintes. épis maïs en gros plan
Portrait de Jonathan Jonathan TOREL-SALAT est ingénieur d'étude en bioinformatique. Il travaille sur la réponse du méthylome du maïs après un stress froid prolongé. En particulier, il analyse la transmission des niveaux de méthylation de régions différentiellement méthylées à la sortie du traitement froid, au cours du développement et entre générations.
portrait de Clémentine Vitte
Clémentine VITTE est chargée de recherche au CNRS depuis 2008 en génomique et épigénomique du maïs. Elle cherche à décrypter les relations entre structure du génome (avec un intérêt particulier pour les éléments transposables), méthylation de l'ADN et expression des gènes, et à comprendre comment ces composantes ont contribué à l'adaptation du maïs et à l'évolution de son génome
feuille de maïs

Anciens membres de l'équipe : où sont-ils maintenant ?

Liste actualisée en septembre 2018

 

- -
Zeineb ACHOUR Doctorante puis post-doctorante (2014-2018)
Roland AKAKPO Doctorant (2015-2018)
Emeline BAPTISTE Stagiaire M2 (2012)
Jean-Tristan BRANDENBURG, Postdoctorant IDEEV postdoctorant (2014-2016)
Laetizia CAMUS-KULANDAIVELU, Chercheur IRD
Sara CASTELLETTI, Postdoctorante Post-doctorante (2012-2014)
Hélène CITERNE Post-doctorante (2008-2010)
Jonathan CORBI, Postdoctorant Doctorant (2006-2010)
Guillaume COSSARD Stagiaire DESU (2012)
Maryline DEBIEU, Postdoctorante
Éléonore DURAND, Postdoctorante
Justine DUTHEIL Stagiaire M2 (2009)
Margaux-Alison FUSTIER Doctorante
Beatriz GONÇALVES, Postdoctorante
Doctorante (2010-2013)
Soizic HUPERT Stagiaire M1 SdV
Florian JABBOUR Doctorant (2006-2009)
Nadeem KHAN, Postdoctorant Post-doctorant (2009-2010)
Mathilde LATRON Stagiaire M2 EBE
Marie-Thérèse MARCOMBE AJT (jusqu'en 2007)
Anne MARMAGNE, Ingénieur de Recherche Post-doctorante (2006-2008)
Paulina MARTINEZ Stagiaire M2 (2010) - Doctorante (2010-2014)
Maéva MOLLION, Doctorante
Odrade NOUGUE, Doctorante
Stagiaire M2 (2011)
Céline RIDEL Stagiaire CNAM (2009-2010)
Véronique Sarilar, Postdoctorante Stagiaire M2 (2006), Doctorante (2008-2011)
Julie SANNIER Post-doctorante (2009)
Khawla SEDDIKI, Ingénieur bioinformatique à Grenoble Ingénieur d'Étude IDEEV (2015-2016)
Franck SIMONNET Post-doctorant (2012-2013)
Marion Tapie, Responsable du laboratoire de culture in vitro des Pépinières Martaillac
Hervé THIELLEMENT DR INRA (jusqu'en oct. 2008)
Aurélie Vaurijoux, Doctorante Stagiaire M2 (2012)
Laëtitia Virlouvet, Postdoctorante Post-doctorante (2011)
Tatiana ZERJAL, Chercheur Inra
Post-doctorante (2006-2008)

 

Nadeem KHAN Post-doctorant (2009-2010)