FrancaisEnglish (United Kingdom)
 

Responsable de publication :
Olivier Martin

Responsable éditoriale :
Rozenn Le Guyader

Administrateur de l'infoservice :
Thierry Balliau

Équipe DyGAP

Diversité et évolution de gènes impliqués dans la morphologie florale chez Nigella damascena (L.)

 

> Contact : Domenica MANICACCI ( Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. )
Catherine Damerval,  Agnès Rousselet, Hélène Corti

Résultats récents

La morphologie florale est un caractère très contraint par la sélection chez les angiospermes, et de ce fait présente rarement une diversité intraspécifique importante. Nous travaillons sur le modèle Nigella damascena (L.),annuelle appartenant à la famille des Ranunculaceae, qui présente un dimorphisme floral avec une forme fréquente en populations naturelles qui possède des pétales nectarifères (morphe P) et une forme plus largement dévolue à l'utilisation horticole, sans pétales mais avec de nombreux organes stériles colorés, appelée morphe T. Lors de sa thèse, Beatriz Gonçalves a montré que ce dimorphisme est déterminé par le gène NdAP3-3 dont l'allèle dominant P détermine le morphe avec pétales.

Nos recherches comprennent les aspects suivants :

  • prospections en populations naturelles afin d'une part de caractériser la fréquence des deux morphes et des allèles P et p, et d'autre part de réaliser un échantillonnage permettant une étude de diversité à large échelle.
  • étude de la valeur adaptative des deux morphes. Nous suivons, depuis 4 ans, trois parcelles polymorphes en reproduction libre afin de déterminer l'évolution du morphe-ratio et de quantifier, pour chaque morphe, sa valeur sélective et ses interactions avec les pollinisateurs. Nous portons un intérêt particulier à l'étude du régime de reproduction et de la dépression de consanguinité en populations artificielles et naturelles.
  • enfin une analyse de séquençage haut débit du transcriptome de boutons floraux (coll. Ge2MorF) nous permettra de caractériser d'autres gènes impliqués dans le développement floral et d'étudier leur diversité en populations naturelles.

> Collaborateurs GQE – Le Moulon : équipe Ge2MorF
Catherine Damerval, Yves Deveaux, Natalia Conde e Silva

> Collaborateurs extérieurs
Patrick Laufs IJPB, Versailles ; Etienne Delanoy et Marie-Laure Martin Magniette, IPS2, Orsay ; Khawla  Seddiki, IDEEV.

> Où sont-ils maintenant ?

Beatriz GONÇALVES, Postdoctorante Doctorante (2010-2013)
Soizic HUPERT Stagiaire M1 SdV
Mathilde LATRON Stagiaire M2 EBE
Odrade NOUGUE, Doctorante Stagiaire M2 (2011)

 

 

Retour à la page globale des thématiques de DyGAP