logo umr
Génétique Quantitative et Évolution - Le Moulon

La relation génotype-phénotype : du nouveau sur une vieille question

Pierre Capy et Dominique de Vienne ont coordonné un numéro spécial de la revue Genetica consacré à la relation entre le génotype et le phénotype The relationship between genotype and phenotype: new insight into an old question.

Principe de l’utilisation de la plasticité de l’expression génétique et des caractères phénotypiques pour analyser la relation génotype-phénotype (figure tirée de l’article de Chevin et al. Using phenotypic plasticity to understand the structure and evolution of the genotype–phenotype map).

Principe de l’utilisation de la plasticité de l’expression génétique et des caractères phénotypiques pour analyser la relation génotype-phénotype (figure tirée de l’article de Chevin et al. Using phenotypic plasticity to understand the structure and evolution of the genotype–phenotype map).

Dans le contexte de la biologie moléculaire et de la génomique, l’expression « relation génotype-phénotype (GP) » est le plus souvent interprétée en termes de mécanismes par lesquels l’information génotypique est traitée pour construire un phénotype à travers le développement dans un environnement donné. Mais du point de vue de l’évolutionnisme il s’agit de comprendre la manière dont les variations génotypiques se traduisent – ou pas – en termes de variations phénotypiques. En raison de l’omniprésence des polymorphismes génétiques et de l’épistasie, et compte tenu du rôle des facteurs biotiques et abiotiques dans l’expression phénotypique, cette relation est très complexe, et son étude nécessite non seulement des approches expérimentales spécifiques mais aussi le développement d’outils conceptuels nouveaux. C’est ce dernier aspect qui a été privilégié dans ce numéro spécial, dans lequel la relation GP est notamment revisitée dans le contexte de la plasticité, de l’allométrie, de l’épigénotype ou encore de la notion d’endophénotype. Enfin, et c’est une spécificité de ce numéro spécial, les questions historique, épistémologique et éthique (dans le cadre de l’utilisation de l’héritabilité en génétique humaine) sont également abordées.

Ce numéro spécial devrait être utile aux enseignants et étudiants, et pourrait stimuler de nouvelles recherches sur l’une des questions les plus importantes en biologie.